Conférence de l’UNESCO sur l’enseignement supérieur.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Tenue à Paris du 5 au 8 juillet 2009 à l’initiative de l’UNESCO, la Conférence mondiale sur l’enseignement supérieur affiche haut et fort avec un sens aigu de la prospective les nécessaires efforts à conduire pour répondre aux évolutions programmées de la relation individuelle au travail.

Nos enfants ne considéreront pas le travail comme le considérait nos parents. Il s’agit là d’une évidence pour tous, alors pourquoi tant de difficultés à remettre en cause, si ce n’est nos systèmes éducatifs, ne serait-ce que nos programmes et méthodes? Les trente années prochaines vont voir se propulser des niveaux de compétences et de connaissances jusqu’alors inégalés dans le monde du travail. Oui, le diplome d’enseignement supérieur est une clé. Ne confondons pas avec baguette magique !

“À aucun moment dans l’histoire de l’humanité il n’a été plus important d’investir dans l’enseignement supérieur en tant que moyen capital d’édifier une société de la connaissance inclusive et diversifiée et de promouvoir la recherche, l’innovation et la créativité.” Dans son introduction, l’UNESCO exprime l’état d’urgence quant à l’état de la planète. Partout où l’enseignement supérieur avance, partout la pauvreté recule, le développement durable prend sens, la destruction ralenti.

Cela sous entend que les programmes de l’enseignement supérieur ne peuvent plus être rabâchés. J’ai encore trouvé en 2009 des supports de cours (Marketing), de Masters d’Ecoles de Management en Europe, illustrés d’exemple où la monnaie de référence était la monnaie d’Etat et non l’euro ! Il est temps que les directions d’études comprennent que leurs enseignements ne sont pas des cours que d’Histoire ! Il est urgent que les directions d’études agissent dans l’idée de distribuer des connaissances et applications opérantes dans les vingt à trente ans qui arrivent. Que peut-on dire de ces enseignements de commerce fixés sur des analyses du comportement de la consommation garnies d’outils des années 1975 !

“16. Toutes nos sociétés doivent absolument mettre davantage l’accent sur la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques, ainsi que sur les sciences sociales et humaines. ” Sciences sociales et humaines, oh les vilains mots! Alors que l’enseignement supérieur banni, sous les pressions d’Etats, de ses programmes les sciences sociales et humaines; alors que les Ecoles de Management parsèment les études comportementales au compte-goutte alors que leurs étudiants ne demandent qu’à bénéficier d’outils de compréhension; la résistance au changement…

“21. Les critères de qualité doivent correspondre aux objectifs généraux de l’enseignement supérieur, qui vise notamment à développer chez les étudiants la pensée critique et indépendante et la capacité d’apprentissage tout au long de la vie. L’enseignement supérieur devrait encourager l’innovation et la diversité. Assurer la qualité de l’enseignement supérieur suppose que l’on comprenne qu’il importe de recruter et de retenir des enseignants et des chercheurs qualifiés, talentueux et passionnés.”  On croit rêver… en tous les cas l’UNESCO rêve pour nous !

“32. L’enseignement supérieur transfrontalier peut aussi offrir à des prestataires frauduleux de services de qualité médiocre des possibilités qu’il faut neutraliser. Les prestataires frauduleux (« marchands de diplômes ») posent un sérieux problème qui doit faire l’objet de diverses mesures aux niveaux national et international. ” Ajoutons qu’il ne s’agit pas d’une question d’échelle. Ne nous garantissons pas de la soi-disant garantie apportée par quelque accréditation “qualité” exposée sur les rayonnages d’une bibliothèque ou estampillant le papier à lettre de telle ou telle institution! De humbles et discrets établissements délivrent des enseignements de très hauts niveaux, des laboratoires dont on ne parle jamais et “non communiquant” élèvent la recherche et la formation de leurs doctorants. La quantité d’étudiants révèle-t-elle la qualité de l’enseignement? Pour celles et ceux qui ont encore espoir dans les supermarchés du savoir, sans doute. Ces supermarchés du savoir sont cependant fort souvent que des “marchands de diplômes”.

“40. Les ressources étant de plus en plus rares, les parties prenantes sont encouragées à rechercher et intensifier l’utilisation des ressources et outils des bibliothèques numériques à l’appui de l’enseignement, de l’apprentissage et de la recherche.” No comment !

Benoît COMTE Consultant est content de cette déclaration. Nous agissons sur le fond et la forme de nos actions et services dans le droit fil de ces déclarations depuis plusieurs années. Tout vient à point à qui sait attendre.

  • Benoît COMTE
  • comtebenoit@sociocom.org
  • 26 avenue des Romains 74000 ANNECY
  • www.sociocom.org
  • +33(0) 612 834 689
Le communiqué de la conférence dans son intégralité c’est ici: http://www.unesco.org/fileadmin/MULTIMEDIA/HQ/ED/ED/pdf/WCHE_2009/Communique%20final%20FR%20160709.pdf
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>